Le Périgord dans la Seconde Guerre mondiale :

Chronique des années noires du Mussidanais et de l'ouest de la Dordogne. 

Le 11 juin 1944 à Mussidan, cinquante-deux habitants de la commune et des villages alentour étaient exécutés en représailles de l’attaque d’un train de protection allemand par la Résistance.

Ce massacre était l’œuvre conjointe de la 11e Panzer Division de la Wehrmacht, de la « Gestapo » et des auxiliaires de la Brigade nord-africaine. L’occupant perpétrait ainsi le plus grand massacre de civils commis en Dordogne, le dixième plus important de la Seconde Guerre mondiale en France.

Le Périgord dans la Seconde Guerre mondiale. Chronique des années noires du Mussidanais et de l’Ouest de la Dordogne relate des faits vécus dans la région de Mussidan et, plus généralement, l’Ouest du département. Il retrace également le parcours d’hommes et de femmes transférés au cœur du Troisième Reich, prisonniers de guerre, requis pour le Service du travail obligatoire ou déportés dans les camps de concentration nazis. Cet ouvrage illustre parfaitement, à travers de nombreux thèmes, ce qu’a été l’histoire départementale, nationale et internationale d’une période restée à jamais gravée dans la mémoire des hommes : défaite militaire, captivité de millions de prisonniers, exode, ligne de démarcation, collaboration, Résistance, Épuration, massacres et déportations jusqu’à l’écrasement du totalitarisme nazi.

L’auteur raconte, à travers de nombreux documents et témoignages collectés depuis dix ans, la vie de ces hommes et de ces femmes dont certains ont fait le sacrifice de leur vie pour que le monde dans lequel nous vivons soit meilleur.

 

 507 pages, 288 photos et documents

28 euros + 8 euros de port (36)

Table des Matières

 

1-Le choc de la déclaration de guerre (3 septembre 1939)

2-La déclaration de guerre à Mussidan : témoignage de Jean Marotin (1875-1947)

3-L’évacuation des Alsaciens de Strasbourg à Mussidan (septembre 1939)

4-Une guerre qui ne dit pas son nom : la « drôle de guerre » (3 septembre 1939 -10 mai 1940)

5-La vie quotidienne des Alsaciens en Mussidanais : une situation précaire (1939-1940)

6-De la « drôle de guerre » à « l’étrange défaite » : l’effondrement de l’armée française (10 mai 1940-22 juin 1940)

7-L’exode ou la « Grande peur » de juin 1940

8-Soldats français dans la défaite : la captivité ou l’évasion

9-Le drame de la marine française à Mers-el-Kébir (3 juillet 1940)

10-Le gouvernement de Vichy : Révolution nationale et collaboration

11-La ligne de démarcation : « un mors dans la bouche d’un cheval »

12-Propagande, Résistance et répression sur la ligne de démarcation

13-L’exil des Mosellans à Mussidan (17 novembre 1940 - 18 avril 1945)

14-Noëla Malard, un maillon du réseau du musée de l’Homme à Beaupouyet (1940-1941)

15-Vichy et l’échec de la Légion française des combattants (LFC)

16-La vie des prisonniers au cœur du Reich : Stalags et Kommandos

17-La Relève ou le grand marché de dupe (1942)

18-Les Chantiers de jeunesse du Maréchal (1940-1944)

19-Camouflage du matériel (CDM) dans l’armée d’armistice en Dordogne et plans secrets (1940-1942) : témoignage d’Hubert Faure

20-L’armée d’Afrique de 1940 à 1942 : témoignage de Marc Devel

21-Josefina Piquet ou l’histoire d’une enfance volée : souvenirs d’une jeune réfugiée espagnole à Saint-Médard-de-Mussidan (1941-1943)

22-« Parti pour une destination inconnue… » : la rafle des juifs du 26 août 1942 à Mussidan

23-L’invasion de la Zone libre ou la fin des illusions (11 novembre 1942)

24-L’action de l’Organisation de résistance de l’armée (ORA) : l’exemple du lieutenant Henri Ménard (1919-1989)

25-Le démantèlement du groupe Mireille (AS) un des premiers maquis de Dordogne (Saint-Vincent-de-Connezac (3 novembre 1943)

26-L’exécution du comte de Beaumont ou l’exécution d’un dangereux collaborateur par le groupe Jeannot (décembre 1943)

27-Les jeunes face au Service du travail obligatoire (STO) : travail forcé ou clandestinité

28-Expansion de la Résistance et de la lutte armée en Mussidanais (novembre 1943 - 26 mars 1944)

29-Itinéraire d’une dérive dans la collaboration : l’exemple de Jacques Binger

30-Première répression allemande à Mussidan : la rafle du 16 janvier 1944

31-L’arrestation de Jean Laurière et de ses compagnons

32-André Fortané (1915-2009) : une vie d’engagement dans le XXe siècle

33-La déportation : au coeur du système concentrationnaire nazi

34-« C’est la guerre Madame ! » : les exactions de la division Brehmer en Mussidanais (26 mars 1944)

35-L’assassinat de Georges Weil (26 mars 1944)

36-Les exactions de la division Brehmer dans la forêt de la Double : Témoignage de Gaston Sussac (26 mars et 4 avril)

37-Seconde expédition répressive allemande dans la forêt de la Double (4 avril 1944)

38-Un gendarme dans la Résistance : Auguste Depelchin (1894-1989)

39-La réquisition des ouvriers de l’usine Bois et Fer pour les besoins de la machine de guerre allemande (12 avril 1944)

40-Les FTP du Mussidanais: de la forêt de la Double aux confins du Quercy (26 mars - 6 juin 1944)

41-« Isaac Schneersohn ou l'archiviste de l'esprit contre la bureaucratie de la barbarie » : aux origines de la création du Centre de documentation juive contemporaine (CDJC)

42-Au cœur du débarquement en Normandie avec le commando Kieffer : témoignage exceptionnel du Maître principal Hubert Faure (6 juin 1944)

43-La phase insurrectionnelle : l’occupation de Mussidan et l’attaque d’un train de protection allemand (11 juin 1944)

44-La journée du 11 juin 1944 vécue par André Balès, maquisard de 17 ans

45-La répression allemande ou la terreur organisée : le massacre de 52 civils à Mussidan (11 juin 1944)

46-Les victimes du massacre du 11 juin 1944

47-Le massacre de Mussidan dans son contexte national : la répression allemande de l’été 1944

48-L’unité allemande à l’origine de la répression du 11 juin 1944 à Mussidan : de la division « Das Reich » à la division « Fantôme » ou les avatars de la construction mémorielle

49-La Brigade nord-africaine (BNA), cette « Grande compagnie » qui ensanglanta la Dordogne en 1944

50-L’histoire des enfants juifs cachés : l’histoire de Paul Haas recueilli par la famille Bleynie (Saint-Louis-en-l’Isle)

51-La fin de l’occupation à Mussidan : un climat d’incertitude et d’angoisse (11 juin-24 août 1944)

52-Le 4e bataillon FTP du 11 juin 1944 à la Libération (22 août 1944)

53-L’exécution de l’amiral Platon où les errements d’un soldat perdu

54-La libération des détenus politiques de la prison de Bergerac par les FTP (30 juillet 1944) : témoignages de Jean Clerc et de Guy Delcoral

55-Joseph Bonhomme (1909-2006) commandant des pionniers du groupe Bugeaud (AS) à Ribérac

56-La course folle d’une locomotive sans chauffeur (Beaupouyet, 19 août 1944)

57-L’Épuration « sauvage » dans le canton de Mussidan (janvier - septembre 1944)

58-Un épisode de l’épuration « sauvage » : les femmes tondues de Mussidan ou les boucs émissaires de la Libération (2 septembre 1944)

59-Une épuration inachevée. Georges Rémondy : du cercle antisémite parisien de Louis Darquier de Pellepoix à la Milice de Mussidan

60-La liberté venue des airs : l’atterrissage d’un avion américain à Saint-Laurent-des-Hommes (3 septembre 1944)

61-L’engagement des trois frères Besançon : de l’évasion des camps de prisonniers à la Résistance

62-Les FTP du Mussidanais. De la « sortie des bois » au « front des oubliés » (22 août 1944 - 8 mai 1945)

63-La libération des camps de la mort : le temps des derniers massacres et le retour à la vie

 

 

 

 

© 2014 réalisation Anaïs Taimiot graphiste.