Les visites du lundi
Périgueux dans la Seconde Guerre mondiale
Les parachutages du maquis et les femmes dans la Résistance

Unique en Dordogne ! (Informations détaillées sous les affiches)

Affiche Périgueux.jpg
Affiche Beaupouyet Saint Martin.jpg
Lundis matins (9h30)
Périgueux dans la Seconde Guerre mondiale

Nous nous donnerons rendez-vous au cœur de la ville devant le palais de Justice pour nous diriger ensuite à quelques dizaines de mètres devant les bâtiments qui hébergèrent la mairie de Strasbourg pendant la guerre. Je vous raconterai comment des dizaines de milliers d’Alsaciens de Strasbourg et de sa région trouvèrent refuge à Périgueux et en Dordogne en 1939, leurs conditions de vie, ce qui donnera l’occasion d’évoquer des personnalités alsaciennes qui ont marqué l’Histoire de la Résistance dans le département qui vit la naissance de la Brigade Alsace-Lorraine. Nous nous rendrons ensuite devant le siège du Sipo-SD ("Gestapo") et de la Brigade nord-africaine, une unité supplétive de l'occupant dont le chef était Alexandre Villaplane, l'ancien capitaine de l'équipe de France de football,  pour évoquer la répression de l’occupant contre la Résistance et la population. Nous évoquerons ensuite la Libération de la ville d’août 1944 ainsi que le témoignage de Maurice Chevalier, célèbre chanteur de l'époque, qui faillit être victime de l'Épuration dans la cité périgordine.

Réservations: 06 95 05 66 20 / histoire.partage@yahoo.fr / Facebook : Patrice Rolli

Tarifs : 10 euros (adulte) / 5 euros (10-18 ans) / gratuit moins de 10 ans

Billetterie sur place

 Lieu de départ : devant le Palais de Justice

Visites effectuées dans le respect du protocole sanitaire actuellement en cours

Lundis après midis (17h30)
Les parachutages de la Résistance (Saint-Martin l’Astier) et Les femmes dans la Résistance (Beaupouyet)

Nous nous donnerons rendez-vous devant la mairie de Saint-Martin l’Astier puis nous dirigerons non loin de là au lieu dit Pré du Jard où les maquisards de la forêt de la Double réceptionnèrent un parachutage d’armes le 20 juillet 1944. En effet, les armes sont le « nerf de la guerre » pour la Résistance et je vous raconterai comment les maquisards obtenaient des parachutages qui leur étaient attribués ou subtilisés à d’autres groupes.

Nous nous rendrons ensuite près de l’ancienne gare de Beaupouyet pour évoquer l’action de Noela Malard qui accueillit dès l’automne 1940 des résistants de la première heure qui appartenaient au réseau du Musée de l’Homme dirigé par Boris Vildé. C’est là que transitèrent des documents secrets à destination de Londres ainsi que des hommes qui désiraient rejoindre la France Libre en passant par l'Espagne. Nous évoquerons également la mémoire des femmes dans la Résistance, trop souvent oubliées, à travers la présentation de plusieurs parcours remarquables.

Réservations: 06 95 05 66 20 / histoire.partage@yahoo.fr / Facebook : Patrice Rolli

Tarifs : 10 euros (adulte) / 5 euros (10-18 ans) / gratuit moins de 10 ans

Billetterie sur place / Rafraîchissements offerts

 Lieu de départ : devant la mairie de Saint-Martin l'Astier

Visites effectuées dans le respect du protocole sanitaire actuellement en cours