La base aérienne de Bergerac - Roumaniere sous l'occupation allemande :

Témoignage photographique du caporal Gustav Rokitta (1942 - 1943)

Le département de la Dordogne, traversé en partie par la ligne de démarcation qui coupait le pays depuis le mois de juin 1940 , ne fut complètement occupé par l’armée allemande qu’à partir du 11 novembre 1942 à la suite du débarquement anglo-américain survenu en Afrique du Nord trois jours plus tôt.

Les soldats français du 26e Régiment d’Infanterie, qui reçurent l’ordre de n’opposer aucune résistance, assistèrent donc l’arme au pied à l’arrivée des troupes ennemies. La zone dite « libre » avait vécu.

À Bergerac, outre la caserne Chanzy, l’armée française occupait l’aérodrome de Roumanière situé à quelques kilomètres ; les soldats du 51e régiment d'aviateurs de la Luftwaffe en prirent alors presque aussitôt possession.

Parmi eux se trouvait le caporal Gustav Rokitta qui, avec son appareil photographique Rolleiflex, saisit pendant près d’une année la vie quotidienne des hommes de son unité sur la base de Roumanièree.

Ce sont ces documents inédits que nous vous proposons de découvrir.

 

Paru en 2014, 36 pages, 63 photographies.

 

 

 

© 2014 réalisation Anaïs Taimiot graphiste.